On nous appelait les Sauvages

Un récit biographique sur l'incroyable parcours de Grand-père Dominique

1115.jpg

Un récit de vie puissant et inspirant à une époque marquée par les conflits, les catastrophes naturelles, la dénonciation des abus sexuels et la lutte contre le racisme

Né sur les rives de la majestueuse rivière Harricana, sur le Territoire de la Baie James, au Québec, le jeune Dominique Rankin va vivre un destin extraordinaire, intimement lié aux grands enjeux qui façonnent le monde de demain.

D'abord consacré à la succession de son père en tant que chef héréditaire et homme-médecine, les politiques d'assimilation promulguées par le gouvernement canadien ont bouleversé la vie du garçon. Arraché à sa famille et à l'éducation traditionnelle qu'il allait recevoir dans la forêt, il a été placé de force dans le tristement célèbre pensionnat de Saint-Marc-de-Figuery, l'une des nombreuses institutions de ce type fonctionnant sous les auspices de l'État.

Entre ces murs, Dominique a vécu une période terrible ayant marqué la vie de milliers d'enfants autochtones comme lui. À sa sortie de cette "école des petits sauvages", il entreprendra un long parcours de guérison et de découverte de soi ; un parcours au bout duquel il renouera enfin avec son héritage et sa véritable destinée.

Dans ce livre écrit par Marie-Josée Tardif, Grand-père T8aminik livre un vibrant témoignage sur le respect, le pardon et la guérison.

Disponible dans toutes les libraires francophones du Canada et d'Europe aux Éditions Le Jour.